Echéance non repoussée

Hello ! Le Grand Prix de Hongrie est toujours un moment redouté en ce qui me concerne. Les courses y sont passionnantes quand il pleut. Quand il ne pleut pas en revanche, ça peut devenir dur, très dur de survivre. Dimanche, la pluie nous a bien manqué…

Lewis Hamilton  Joli travail, même si la Q2 aurait pu tout changer. A culbuté son équipier de la même façon qu’il s’est fait culbuter en début de saison, signe que les mouches ont vraiment changé d’âne. Je ne crois pas une seconde qu’il a peiné avec son deuxième train vu son rythme en fin de relais. L’équipe a bien arbitré la situation en mettant un terme à la plaisanterie en le menaçant d’undercut de la 6 (et derrière, Hammertime). J’aurais pu ne pas trouver beau le fait d’aller balancer son équipier à la direction de course samedi soir, mais honnêtement, il avait raison sur le fond, au même titre que quand il a montré le doigt du milieu à Guttierrez. Tu te fais prendre un tour, tu t’écartes dès que tu peux, point.

Nico Rosberg  Bien mal acquis ne profite jamais. Sa pole est un vol manifeste, qui pose en plus des problèmes de sécurité insolubles à partir du moment où il est admis (WTF !?) qu’une pole peut être réalisée sous double jaune. Du coup, je ne trouve pas anormal de le voir perdre cette course. Etait peut-être un poil plus vite que son équipier à certains moments, mais globalement, pas assez tranchant voire emprunté au premier freinage. Comme à chaque fois que le contexte se tend, Nico hésite et le contrat n’est plus une excuse. Ca risque de lui faire bizarre s’il reprend cette habitude.

Max Verstappen  Comportement suffisant, prestation insuffisante. L’entendre pester contre Ricciardo qui l’aurait forcé à piloter comme une grand mère en début de course ne manque pas de saveur au décompte final : 21 secondes dans les dents. Son blocking sur Räikkönen était aussi légal que la pole de Rosberg. C’est dire. Du mauvais Max, alors que la Red Bull était certainement un peu meilleure que la Ferrari ce dimanche. Après, il est jeune, et il a le temps d’apprendre.

Daniel Ricciardo  Solide et constant, à défaut d’être génial. Avait vraiment besoin de ce résultat pour se remettre en selle après 2-3 déceptions dures à avaler pour lui. Si Ferrari ne parvient pas à capitaliser sur sa motorisation sur les circuits rapides de l’été, je le vois gros comme une maison se diriger vers la troisième place du championnat. Il le méritera. J’ai été étonné de le voir de mauvaise humeur plus tôt dans la saison.

Kimi Räikkönen  Séduisant, le Kimi. Peut-être sa meilleure course depuis Bahrein 2015, rythme excellent et gestion des gommes impeccable. Dans la mesure où il a – sans se leurrer – perdu un peu de sa pointe de vitesse ces dernières saisons, Ferrari devrait miser systématiquement sur cette qualité là. Car concrètement, Kimi + Allison, c’est la recette miracle servie par Lotus en 2013, et il est bien plus crédible dans ce registre que dans celui du sprinteur qui convient bien mieux à son équipier. N’a pas réussi à passer Verstappen, mais c’était aux commissaires de faire leur boulot.

Sergio Perez  Retour sur terre pour le Mexicain après quelques courses de hautes volées. Pas totalement dans son assiette avec une interprétation des drapeaux bleus assez… personnelle.

Nico Hülkenberg  Enfin une réaction face à Perez. Devant en qualifs, devant en course, et un point de pris. Le premier problème, c’est qu’on ne l’a pas vu brillant non plus. Le deuxième est qu’il compte toujours 20 unités de retard sur son équipier. A ce rythme là, il ne sera pas revenu avant juin 2017. A mon avis, ce sera un peu tard…

Carlos Sainz Jr  A son niveau actuel, c’est à dire étonnant, brillant, et constant. Mine de rien, Red Bull va avoir un problème, car ils ont maintenant trois superbes pilotes pour deux baquets et ils ne vont pas pouvoir le retenir éternellement.

Sebastian Vettel  C’est dur pour Sebastian. Aux difficultés s’ajoute un certain manque de réussite : sans une certaine malchance en qualifications, le podium était prenable hier. Il lui a manqué quelques tours pour tenter une attaque sur Ricciardo. Comme ce dernier avant cette course, il a besoin d’un bon résultat pour tirer un trait sur un début de saison très très éprouvant. En ce moment, ce n’est pas le Seb que l’on connait.

Daniil Kvyat  N’est plus avec nous.

Jenson Button  J’aime beaucoup Jenson. Après son exceptionnelle performance de Silverstone, on a vu une autre facette du Button 2016 : un pilote qui semble se méfier de sa monture. S’il a encore le niveau en terme de pilotage pur, je me demande si des voyants rouges ne sont pas en train de s’allumer dans sa tête. Le genre de voyants qui vous disent qu’il est temps de trouver un métier un peu plus calme.

Fernando Alonso  Après son affreuse course anglaise, El Nano (on peut encore l’appeler comme ça, maintenant que c’est un vétéran ?) a remis les pendules à l’heure et a montré qu’il était toujours un grand champion. Il m’a fait un peu penser à Jarno Trulli en début de course, vous savez, celui de l’époque Toyota qui constituait la tête du célèbre Trulli Train. Mais avec ce qu’il a entre les mains, comment faire autrement ?

Romain Grosjean  Je l’ai senti de mauvaise humeur tout le week-end, et je ne pense pas que ce soit la machine le souci. La prolongation de Räikkönen, certainement un peu plus.

Valtteri Bottas  Franchement, pas si mal. A la limite, c’est pas vraiment pour lui qu’il faut être inquiet, mais pour son équipe, qui n’y arrive plus, et son équipier, qui est simplement nulle part depuis quelques courses.

Felipe Nasr  A failli enquiller une Mercedes (je crois que c’était Rosberg) dans le virage 2 en se faisant prendre un tour. Il est revenu à un niveau décent depuis deux courses.

Esteban Gutierrez  Avait l’occasion de prendre ses premiers points de la saison. Mais comme le font souvent les pilotes un peu justes pour piloter à ce niveau, il a tout gâché d’un coup d’un seul en faisant preuve d’un daltonisme prononcé avec les leaders derrière lui. Le geste de Hamilton à son endroit n’était pas classe, mais quand on en vient à se plaindre de la forme quand on est en tort sur le fond, c’est qu’on est pas dans son élément. Ou qu’on n’en as pas conscience.

Kevin Magnussen  Je n’ai pas du tout vu sa course. A la lecture du classement, le fait qu’il ait terminé derrière Palmer n’est pas un bon signe. 

Jolyon Palmer  Un peu comme Gutierrez, il n’a pas su saisir l’occasion de faire mieux que d’habitude. Ce qui est un peu inquiétant dans son cas, c’est que j’ai le sentiment qu’il est constamment obligé de surpiloter pour tenir le rythme.

Pascal Wehrlein  La danse de la pluie de Pascal n’a pas été couronné de succès, mais il a fait son taf en battant une Sauber. Je suis à peu près sûr qu’on tient une belle bête de course. Problème, les deux baquets Mercedes sont pris jusqu’à fin 2018. 

Ryo Haryanto  N’a battu personne ce week-end.

Marcus Ericsson  Médiocre. On pourrait lui tomber dessus, mais ce serait oublier l’énorme volume qu’il s’est mis à Silverstone. Pas facile de repartir au combat quand on a terminé le précédent K.O, ou pas loin.

Felipe Massa  Je pense qu’on dire que Massa est en souffrance. Deux points sur les deux dernières courses (27 à Bottas…), et de vraies difficultés avec cette voiture. A sa décharge, elle parait visuellement horrible à piloter depuis quelques courses. Reste qu’à son âge, on peut être inquiet pour la suite, avec Vandoorne qui devrait pousser Button hors de chez McLaren, et l’Anglais pressenti chez Williams. Peut-être que ce climat un peu pesant n’est pas étranger à sa descente aux enfers. On le sait sensible, le Felipe.

Ce sera tout pour cette fois, ma tête est déjà en Allemagne, ou Lewis se fera un plaisir de faire le break chez Nico.

Publicités

4 réflexions sur “Echéance non repoussée

  1. tout ça est plutôt bien vu …
    Je suis pour ma part très déçu par la situation actuelle de Kvyat … il est jeune et mérite mieux, mais il semble bien que le lit soit déjà bordé pour Gasly l’an prochain ..
    Les pilotes Renault ? … quels pilotes ? ils sont absolument inconsistants … et je ne suis pas étonné du tout … j’aimerais vraiment voir Buemi et Ocon l’an prochain sur les jaunes bouton d’or …
    bonne journée et merci Emesset

  2. Oui bon sur Verstappen concernant sa défense contre Raikko à mon avis c’était limite mais disons que ça passe, je pense qu’il est d’un niveau qui va encore nous surprendre alors bien-sûr il commet et commettra des erreurs , on va vite le voir si il progresse ou pas……..

    Kvyat perdu ? : Redbull l’a tuer ce garçon, alors peut-être a t-il un moral un peu fragile, mais ce gars à performer sérieusement contre Riccardio et je pense qu’on peut en tirer quelques choses de bien voir plus si la confiance reviens, peut-être une bonne recrue pour Renault.

    Massa : je pense que même si il pourrait prendre sa retraite, il performait encore pas mal ses derniers temps et + que son équipier en tous cas qui lui me déçois beaucoup plus, lui faut pas qu’il s’use plus chez Williams………..

    Alonso faire quelque chose d’exceptionnel? ben je trouve pas, je trouve même qu’il supplante pas du tout son équipier, Alonso est un pilote exceptionnel, peut-être un peu surcoté par rapport à Button à mon avis

    Sur le reste je suis assez d’accord !

  3. Un délice comme toujours.

    Effectivement j’ai vibré lors de la qualif, sous la pluie, mais durant la course, siesta.

    La problématique désormais de Ferrari se situe pour 2017 et 2018, et avoir un organigramme qui permette d’aller vers le futur avec des bases solides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s