Enormément de risques

.

.rosberg_2367664b

.

.

Comme promis, quelques mots sur les décisions prises respectivement par Mercedes AMG et la Scuderia Ferrari à Sepang. Il va doit faire frais en ce moment chez Red Bull. Eh bien je ne suis pas sûr que le climat soit beaucoup plus doux à Brackley ou Maranello. D’une certaine façon mais sur deux plans différents, les deux teams ont pris des risques considérables. Commençons par Mercedes AMG qui s’est gentiment compliqué la tâche dans la gestion de ses deux cadors. Ce week-end, Nico Rosberg a été brillant, mettant Hamilton en difficulté des les libres, pour finalement être privé de l’avantage qu’il s’est construit (avec beaucoup d’intelligence d’ailleurs) en piste. De mon point de vue, Mercedes joue un jeu dangereux avec Rosberg depuis un moment déjà en multipliant les maladresses. Il y a l’arrivée même de Hamilton qui prive Rosberg d’un statut de numéro 1 qu’il aurait pu penser mériter vu ses performances depuis trois ans face à Schumacher. Puis il y a également le salaire de l’Anglais, entre 19 et 23M€ selon les sources, qui touchera environ 60% de plus que celui qui a essuyé les plâtres depuis trois saisons et remporté la seule victoire de la marque depuis son retour (entre 11 et 15M€ pour Rosberg). Enfin, le timing de l’arrivée de Hamilton laisse songeur également. Au moment de resigner un contrat longue durée, Nico ne se doutait certainement pas que Mercedes lui adjoindrait un équipier programmé pour aller chercher le titre pour la marque. Et pour cause, il pensait légitimement que c’est précisément ce qu’il était… Il s’agit donc au mieux d’un manque de considération, au pire d’un manque de confiance sur ses propres capacités de pilote. Dans ce contexte, entendre le corporate Nico grincer dans sa radio un menaçant « Rappelez-vous de celle-ci…» devrait résonner comme un très net avertissement aux oreilles de Brawn. Et de Hamilton. Est-ce le cas ? J’ai un gros doute, au moins pour le plus gros des deux, même si Lauda, lui, semble avoir pris la menace au sérieux.

J’ai d’ailleurs hâte de voir comment Brawn fera bouffer une consigne du même genre à Lewis, garçon charmant mais qui a mis son équipe à feu et à sang dès sa première année en F1 face à un double Champion du Monde, et qui a publié ses relevés télémétriques sur Twitter quand il s’est cru désavantagé face à Button il y a seulement quelques mois. Vraiment, ça va être intéressant. Pour le reste, dans un cadre égalitaire, ce type de consigne n’est acceptable pour un pilote que si elle s’applique quel que soit le pilote en tête, donc obligatoirement a priori. Là, Rosberg a légitimement des raisons de penser que Mercedes a délibérément choisi Hamilton. Puis on était en Malaisie, devant les représentants de Petronas… Quid de l’entente, également ? Mercedes a la chance de pouvoir compter sur deux pilotes ultra rapides et qui s’entendent. Commencer à plomber cette cohésion non feinte (je parle de la cohésion, l’amitié, c’est autre chose) dès la deuxième course de la saison est simplement hallucinant.

.

.

.

.

Pour Brawn et Mercedes, il y a là un début d’incendie qui doit être jugulé immédiatement. La rédemption ne peut passer que par un juste et rapide retour des choses pour Rosberg, qui n’est pas Barrichello. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression qu’il vaut mieux, car le pouvoir de nuisance de Nico ne me paraît pas négligeable en interne.Il y a là de l’intelligence, du vice, et de la hargne. Au pire, j’ai toujours pensé que Nico R. correspondait parfaitement à l’image véhiculée par Red Bull… Je note également le Grand Méchant Loup était dans la place depuis trois ans, et que la question de l’équité entre les deux pilotes Mercedes ne se pose en termes concrets que deux courses après son départ… Qui est le cocu, dans l’histoire, hum ? Chez Ferrari, on a fait dans le grandiose également en termes d’adresse. Pour rappel, Felipe Massa s’est arrêté aux stands en même temps que Sebastian Vettel. Soit au sixième tour, ce qui s’est avéré a posteriori être un tour avant la fenêtre optimale.

En laissant Fernando Alonso en piste avec un aileron avant touchant le sol (!), c’est cette fenêtre, qu’on visait (et pas un tour ou deux de plus), pour éviter un arrêt supplémentaire malgré l’incident, et basculer directement sur les pneus slicks. Sepang, c’est 5.543km par tour. Domenicali et ses ingénieurs se sont donc trompés de 27.7 km sur l’endurance de cet aileron endommagé… Colossal. Surtout quand on sait qu’Alonso ne pouvait pas voir les dommages, juste sentir la perte d’appui à l’avant et le sous-virage qui va avec, visible même à l’écran. L’erreur est toujours pardonnable. Le risque pris ne l’est pas : un aileron avant envolé, c’est ce qui a tué Roland Ratzenberger à Imola en 1994. Et si Sepang est un tracé récent et sécurisé, la perspective de percuter un autre concurrent à haute vitesse existe, surtout dans ces conditions. La Scuderia a mis longtemps à communiquer sur l’incident, après la course, et le muret a pris sur lui la responsabilité de l’accident. Fort logiquement. J’ai d’ailleurs du mal à imaginer l’après-course immédiat sans un bonne colère d’Alonso. L’ironie de l’histoire veut que pas plus tard que la semaine dernière, nous dissertions ici même sur la prise de décision en course. Evidemment, j’étais très loin de me douter que je tomberai à ce point dans le mil ! Une erreur pareille (car au delà de la technique, il s’agit de bon sens) dénote la pression qui pèse sur la Scuderia en ce début de saison 2013, qui marque le début de la quatrième campagne du binôme Domenicali-Alonso dans la conquête de l’objectif suprême. Peut-être également qu’après avoir passé sa saison 2012 à tirer le maximum des circonstances, Ferrari a fini par penser qu’elles tourneraient toujours en sa faveur. Réponse : « NON ». Le résultat est à la hauteur commise, et Alonso ne verra probablement que ça au moment d’aborder le Grand Prix de Chine : -22 sur Vettel, -13 sur Räikkönen, -7 sur Hamilton et sa plus modeste Mercedes. Et encore, Ferrari s’en sort bien : tout le monde va bien. Heureusement pour Alonso. En 1999, dans un timing similaire, Schumacher avait eu un peu moins de chance à Silverstone.

PS : un lien très intéressant -> http://www.f1i.com/f1i-features/pourquoi-red-bull-domine-t-elle-autant/

Publicités

4 réflexions sur “Enormément de risques

  1. D’après la source de T.Larue, c’est Alonso qui a choisi de rester en piste. Il a du faire un sacré caca nerveux pour que le muret accepte parce que imaginer ne serait ce qu’une seconde que l’aileron allait tenir 3-4 tours est de la pure bêtise. A Massa de jouer, passke MontezMoiUnVentilo doit sérieusement bouillir.. Dyer il n’a pas fait de décla…. Aïe..
    Ce qui reste incompréhensible pour moi est l’attitude de Brawn: rien ne justifie le fait d’avoir bloqué Rosberg. Rien.

  2. Je pense que Fernando était partie prenante dans la décision et je crois que j’aurais fait comme lui (je veux dire que je comprends ce qu’il a fait).Il a préféré tenter le coup -surtout que son stand ne tirait pas de sonnette d’alarme, sinon il aurait certainement fait ce qu’ils lui demandaient- parce que c’était trop con de prendre 20s dans la vue surtout quand on est 2eme sur la piste. Ils n’ont pas vu, il n’a pas senti, Fernando ne s’est pas plaint, son team l’a couvert. Bref rien que du classique dans un équipe ou tout le monde s’estime, se respecte et se fait confiance. Donc non tu ne mets pas en plein dans le milLE 🙂
    C’est pas de bol, ca fait un mauvais résultat… tout le monde en aura un ou deux, si ce n’est pas plus, comme chaque année.
    Pour Brawn je ne suis pas de ceux qui voient le mal partout, nous n’avons pas les data Ross les avait, je ne crois pas que Lewis ait été protégé, je pense qu’une grosse bagarre outre les risques qu’elle représente aurait mené les pilotes a la panne d’essence…. On ne va pas faire de la polémique BDP ici, si ? Je donne mon avis, pas la vérité que, pas plus que vous, je ne connais,
    J’en ai juste marre de ces explications rocambolesques qui voient de la manipulation partout…

  3. Yop, désolé pour le lag, j’avais course ce week-end !

    @Bourkko : Oui, j’ai entendu ça. Si c’est vraiment le cas, ils auraient dû le forcer à rentrer car c’est forcément une décision prise à l’aveuglette de la part du pilote. Peut-être qu’Alonso est comme Vettel chez Red Bull : il fait à peu près ce qu’il veut…

    @Ago : Je pense qu’il a senti, moi. Mais il a dû se dire que c’était l’occasion de gratter des points comme il l’a fait tout l’an dernier, et qu’il s’est un peu grisé. Stratégiquement, c’est sur que ça se comprend. Mais c’est un risque énorme en début de championnat. Il se met directement dans le rouge. Ce n’est pas de la malchance, c’est une erreur de Ferrari/Alonso. A sa place, je ne tente pas, je m’arrête, et je tente de rattraper le temps perdu sur la piste. Je peux meme te dire que je serais reparti en inter et que j’aurais pas mis les slicks. C’est pas original ni très audacieux, soit…

    Pour Mercedes, Brawn a surement moins du craindre la bagarre que la casse mécanique. La fiabilité de la Mercedes est encore aléatoire. Puis faut bien reconnaitre qu’ils ne savent pas s’ils tiendront la distance niveau développement. Donc ça signifie qu’ils doivent prendre les gros points tant qu’ils se présentent. Je persiste à penser que ça va leur poser d’énormes soucis entre les deux pilotes.

  4. Au sujet de Brawn tu déconnes Ago! enfin c’est mon avis! Lauda et Wolff n’ont pas cachés leurs différents avec la décision de Brawn. Ces deux ne viennent pas souvent faire de la polémique sur BdP.
    Si tu en marres, ne nous lis pas et surtout abstiens toi de nous faire TA morale, Ne comprends-tu pas que tu emmerdes le monde à vouloir toujours, toujours avoir raison ou nous dire ce qu’on doit ou ne doit pas faire! Donne tes avis et basta!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s