Bruno Senna, Williams…

.

.

Un billet sur Bruno Senna, puisque c’est un des sujets brûlants du moment. Autant le dire tout de suite, je suis un peu gêné au moment d’évoquer l’arrivée de Bruno chez Williams et je ne l’aurais pas fait spontanément. Rien à voir avec ses talents de pilote : il n’a pas moins sa place qu’un Petrov, qu’un Pic, qu’un D’Ambrosio ou autres. Dans mon esprit, il n’est pas « Celui-qui-est-là-à-cause-de-son-nom-mais-ne-veut-pas-tripette » mais davantage « Celui-qui-a-été-contraint-de-mettre-entre-parenthèses-sa-carrière-10-ans-durant-sur-ordre-maternel-pour-cause-de-décès-en-série-chez-les-mâles-de-la-famille. ». Et qui est malgré tout arrivé en F1. Et qui a donc par conséquent montré un certain talent. Comme je fais partie de ceux qui croient au théorème « Bon sous la pluie, bon tout court. », la question de sa légitimité en F1 ne me pose pas de souci particulier. Quant à son nom, il est ce qu’il est : il en a autant profité que souffert, tout pesé. D’autant que des gens comme Matthias Lauda ont montré que ça aidait, mais que ça ne faisait pas tout non plus. Que la plupart des gens bloquent là-dessus… ça ne change rien au fait que je crois au talent du Brésilien pour devenir un bon petit pilote de F1.

Si on est un peu rationnel, il aurait dû faire quoi, Bruno, alors qu’on lui offrait un volant en Formule 1 ?  « Tout bien réfléchi, je refuse. Objectivement, je ne suis pas aussi fort que mon oncle, donc je pense que mon vrai niveau, il est bien en dessous. Je vais aller courir en Supertourisme brésilien. Prenez Barrichello, il est super sympa, et l’expression niaise de son visage quand il sourit attendrit le paddock. » Après, il faut reconnaître également que ses performances jusqu’ici n’en faisaient pas un choix indiscutable. En réalité, ce qui me retourne un peu plus, c’est le choix de l’équipe. Voir un Senna payer pour rouler au volant d’une Williams-Renault, je suis désolé, je ne trouve pas que ce soit une belle histoire, un clin d’œil, ou quoi que ce soit. Il a eu l’occasion, il l’a saisie, très bien. Mais le résultat me déplaît. Comme voir des Lotus financées par des capitaux malais. Comme voir Renault mettre Bruno dans la voiture aux couleurs JPS… On est en 2012, et on cherche encore à exploiter la mort d’Ayrton. Alors qu’à la base, c’est une perte terrible pour ce sport, pour les fans, pour ses adversaires.

La F1, comme toujours, a retourné la situation en sa faveur, et exploite le filon autant qu’elle peut. Je m’attends à toutes sortes de singeries pour l’anniversaire des vingt ans de sa mort, qui nous mettront à tous une sacrée claque dans la gueule. Et ça, je trouve que c’est malsain. Si j’ai un reproche à faire à Bruno, c’est de ne pas mettre un frein à tout cela, au lieu d’évoquer candidement son oncle chaque fois qu’on le lui demande. Il faudrait penser un jour à dire « Je ne suis pas Ayrton, je suis Bruno. Le passé est le passé. ». Un sacré paquet de ceux qui l’encensent et/ou l’exploitent le traiteraient d’enfoiré ingrat. Mais ça aurait le mérite d’être couillu et réaliste. Au lieu de ça, le mimétisme se balade quelque part entre le malsain et le ridicule. Il n’est pas le seul responsable, c’est certain. Mais jouer à ce jeu est un peu cynique, volontairement ou non. Après, je lui souhaite le meilleur et, comme beaucoup de gens qui ont suivi Ayrton, j’ai beaucoup de tendresse pour lui. Il faudra pourtant bien qu’il sorte un jour ou l’autre de l’ombre de son oncle. Moins parce que ça l’entrave que parce qu’une mémoire, ça s’honore, ça se respecte, mais ça ne s’exploite pas. Selon ma conception des choses en tous les cas.

Publicités

11 réflexions sur “Bruno Senna, Williams…

  1. Fallait le dire et tu l’as dit, c’est très bien!
    Jacques Villeneuve avait dès le départ pris cet angle vis à vis de son père! lui c’était lui, son père c’était du passé.

  2. Il mérite enfin sa chance, aprés l’épisode honda bgp 2009.
    La suite on l’a conné, maintenant c’est a lui d’écrire son histoire, donc Forza BRUNO.

  3. Très bien écrit. Signe des temps, on exploite la mémoire… Quand d’autres ont fait l’Histoire. Ce qui n’enlève rien au jeune Bruno.

  4. Tiens, j’ai oublié de répondre ici…
    Mieux vaut tard que jamais.

    A vrai dire, j’ai l’impression Emesset, qu’en ce qui concerne Bruno Senna-Lalli, tu es assis entre deux chaises.
    Tu veux râler un peu mais tu ne veux pas râler trop.
    Et surtout, j’ai également la vilaine impression que finalement Bruno, tu ne le connais qu’au travers des média-people, ce qui naturellement fausse terriblement le regard qu’on portera ensuite sur lui.
    Car il faut dire, et je le dis, que cette « récupération » du nom et de l’aura d’Ayrton Senna n’est pas le fait de Bruno. C’est avant tout le fait des annonceur qui estiment que ce nom est porteur et que ça aura des retombées intéressantes. Que Bruno se serve de cette imbécilité des annonceurs(que je ne qualifierai pas pour rester poli) pour assoir une position en formule 1, n’en fait pas un coupable et ne fait pas non plus de lui un profiteur ni/ou un incapable.
    Car même si on donne prioritairement les volants aux gens fortunés ou capables d’empiler des valises de dollars, j’ose encore croire qu’avant ça il faut éventuellement toujours démontrer être capable de tenir un volant !
    Bruno veut faire de la F1(moi je trouve ça con mais bon, c’est son choix), il utilise donc les moyen d’y parvenir dont il dispose.
    J’entends déjà les commentaires des mauvaises langues si d’aventure il avait déclaré: « non-non, je ne veux pas payer pour rouler, je m’appelle Bruno Lalli et je veux être choisi sur ma valeur » dans un univers où précisément la valeur intrinsèque est secondaire.

    Par ailleurs:
    « Après, il faut reconnaître également que ses performances jusqu’ici n’en faisaient pas un choix indiscutable. ».

    Je me félicite que Frank Williams ne s’est pas arrêté à des considération aussi hooliganesques qui ne tiennent aucun compte des situations réelles vécues. Chez HRT, il débutait et a appris. Il a appris et n’a fait aucune fautes grossières. Personne ne peut exiger des résultats dans un team aussi caca que HRT.
    Chez LRGP, Genii pour les intimes, il a commencé par subir un camouflet lorsqu’on a engagé un pseudo pilote expérimenté au lieu de faire rouler le troisième pilote.
    Ensuite quand le salaire d’Heidfeld a commencé à vider les fonds de tiroir, on a fait monter Bruno qui aura entretemps perdu 6 mois à regarder les autres.
    Et on l’a fait monter dans quoi ? Dans une caisse pourrie dont le développement a été arrêté en avril 2011 !
    Alors les »performances » de Bruno en F1, tu oublies car il n’y a aucun exigeance de résultat quand on roule dans de telles poubelles.
    Et malgré ça, à sa première apparition sur la voiture, alors que la majorité des experts de forum lui accordaient généreusement une place de grille « entre 12 et 18 », Bruno décoiffe le paddock et la met en Q3 pendant que Petrov regardait ça à la télé.
    Il me plaisait de le souligner.
    Mais personne n’a le droit de parler sérieusement de performances et de juger Bruno en F1 sur ces bases. Si on veut le juger derrière un volant, on regarde comment il a atomisé le peloton à Silverstone 2008 dans une pluie épouvantable et comment il a maîtrisé Maldonado(son futur équipier) à Monaco.

    Enfin pour ternminer:

    « Il faudrait penser un jour à dire ‘Je ne suis pas Ayrton, je suis Bruno.’ « .

    Ca prouve définitivement que tu ne le connais pas. Sur la BBC 1, j’ai entendu au moins 3 fois Bruno dire à l’antenne qu’il était Bruno et pas Ayrton. Mais cependant, je ne vois pas pourquoi il devrait dire ça. Pourquoi dire qu’il n’est pas un autre ?
    Tout le monde le sait.
    C’est les autres qui le prennent pour Ayrton.
    Alors va donc faire ce reproche à toutes ces groupies débiles qui voient Ayrton en lui, pas à Bruno qui sait mieux que personne qui il est. Reprends-toi Emesset, car le jour où Bruno en gagnera une tu vas injurier les anciens fans d’Ayrton qui auront une larme à l’oeil en se souvenant de 11 années de bonheur, tout comme la première victoire de Jacques en F1 nous a arraché de l’eau du corps.
    Mais jamais personne n’a pris le fils pour le père et personne ne prendra le neveu pour l’oncle.
    Cette jalousie est hyper agaçante.

    Et tant que tu seras dans le paddock, va donc dire à Schumacher qu’il est toujours derrière, qu’il est occupé à démontrer que tout ses détracteurs avaient raison et qu’il n’est en fait que l’ombre de ce qu’on a essayé de nous faire croire qu’il était.

    Signé Dayrton.
    😀

  5. Je te réponds plus brièvement, il ne faut pas m’en vouloir.

    Effectivement, je ne sais pas quoi penser de lui. Si ça se voit dans mon propos, tant mieux ! Il a montré de très belles choses sous la pluie en GP2, et à Monza en F1. Il a été plus quelconque ensuite. Ca peut s’expliquer par la machine, les circonstances… Ces éléments là sont recevables, je pense. Le souci est que je ne sais pas si le vrai Bruno est celui de Monza ou le quelconque. Quand je n’ai pas d’idée précise sur un sujet, je l’évite, tout simplement.

    Quant à ton dernier paragraphe, je l’ignorais. Si Bruno a tenté de rétablir les choses, c’est tout à son honneur. Je ne le savais pas, tout bêtement. Mais admets que signer chez Williams n’est pas le meilleur moyen de s’émanciper, cela va de soi.

    Sinon je devais résumer ma vision de BS en une phrase ce serait : « Pilote intelligent, doué sous la pluie. Doit confirmer sur la durée au volant d’une machine correcte. »

    Pour Schumacher, ça fait un moment que je n’ai rien écrit sur lui. Tu m’en parles tout le temps. Je pense que tu lui voues un grand amour refoulé, à la Dent-de-Mérou-Teutone. ^^

  6. Et je vais encore t’en parler de MS.

    « Le souci est que je ne sais pas si le vrai Bruno est celui de Monza ou le quelconque. »

    Moi je te demande de me dire qui est le vrai Schumacher: celui qui foire 50% de ses courses sur la pluie ou celui qui gagne les 50 autres pourcents ?

    Alors si tu arrives à la même conclusion, à savoir « éviter le sujet quand tu ne sais pas » que restera-t-il de ton amour de Schumacher ?

    De la poussière !

    😆

  7. Et Bruno n’a pas été « quelconque », tu ne peux pas dire ça, c’est pas un marathon de course à pieds, il y a une voiture et elle oui, elle elle était quelconque.
    Jugerais-tu ton idoles sur base de ses performance sur une voiture quelconque ?

    ‘ttention, je suis pas une groupie de Bruno, mais j’estime que ça fait du deux poids deux mesures.
    D’un côté on donne le bon Dieu san confession à des tocards comme Hamilton et de l’autre on râle parce qu’un nom célèbre monte en F1 et s’y forge une place.
    Que penses-tu que Bruno-et des dizaines d’autres d’ailleurs-auraient pu faire comme performances en débutant en F1 dans un top team avec toute l’attention du staff centrée sur lui ?

    Faut tout dire.
    Commencer sur une HRT ça aide pas vraiment et on ne peut donc pas dire que Bruno Senna a été pourri gâté grâce à son nom.
    Enfin, le fait qu’il signe chez Williams est très intelligent professionnellement parlant.
    Il semblait parti pour se contenter d’un troisième volant chez Genii, moi je trouvais ça dégradant. Je ne sais pas si mon petit message privé perso aura été pris en compte mais j’estime qu’il a choisi une excellente solution car Williams 2012 n’aura plus rien à voir avec le Williams des années dernières.
    Songez-y, il y a du changement majeur dans la hiérarchie des milieux de tableau.
    Faut pas s’attendre à des succès d’entrée mais la bonne chose c’est que cette fois il va pouvoir travailler sur le long terme sans s’inquiéter de son avenir.
    Et le moral, c’est 95% du succès.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s