03. Chine : casque par casque

Right on time ! Après avoir joué les pisse-vinaigres avec une régularité métronomique depuis le début de saison, je peux le dire : j’ai pris un pied monstrueux devant cette course. Le couple DRS/KERS trouve sa vitesse de croisière, et franchement, ce n’est pas mal du tout. Il y aura des purges de temps en temps, mais si c’est pour nous offrir un monument comme celui-ci de temps en temps, je valide. Pour une fois.

Vainqueur – 3. Lewis Hamilton : Pffiou. Il fallait bien un Hamilton au sommet de son art pour mettre fin à l’hégémonie autrichienne. McLaren était très bien en Chine, mais avec Button seul, ça n’aurait pas suffi. La course parfaite, à la régulière, et en dépassant les gros dont un Vettel qui s’est sacrément défendu. Franchement, la grande classe.

2ème 1. Sebastian Vettel : Désolé, mais non. C’est du Jenson Button (en plus nerveux, voir Sutil), ça, pas du Sébastian Vettel. A aucun moment l’Allemand n’a paru en mesure de compenser au pied droit l’erreur stratégique de l’équipe (ou la sienne, d’ailleurs). Mais une fois la première fenêtre de ravitallement ratée, la course n’était ni finie, ni perdue. Or, Webber partait 18 places derrière. Même pas trois secondes à l’arrivée. Les gommes n’expliquent pas tout, et les week-ends ne s’achèvent pas le samedi après-midi. A de la chance d’avoir l’arme ultime entre les mains.

3ème – 2. Mark Webber : Je ne sais pas si c’est la rage ou la RB7 qui lui convient bien, mais une nouvelle fois, Mark a sorti une course d’anthologie. Ca double, ça défend, et magnifiquement. Et pour la deuxième fois de suite, l’Australien fait passer son équipier pour un timide épicier. Quand il va assembler un bon week-end, ça va faire très très mal. Sinon, 38.9 en course. La seconde dont je me tue à parler, vous la voyez, maintenant ?

4ème – 4. Jenson Button : Ben encore une course à la Button. Et vu les courses sorties par les Hamilton, Webber, Rosberg and co, il ne fallait pas espérer mieux pour lui que cette quatrième place. Son manque de mordant me navre. Puis son arrêt chez Red Bull………..

5ème – 8. Nico Rosberg : Ce dimanche, Nico Rosberg volait. Enonçons une vérité : a mené la course avec une Mercedes W02. Son tour de qualif était déjà énorme, mais la course était du même tonneau, à tel point que j’ai cru qu’il allait gagner en surpilotant 60 tours. L’Allemand s’est un peu essoufflé au fil de la course et Maldonado (les commissaires foutaient quoi ?) puis une consigne du muret (tout doux because essence) ont un peu cassé son élan, mais c’était sûrement la meilleure course de sa carrière. Bravo mon petit. Ah si, une petite faute et deux places perdues sur un freinage raté, quand même. Mais vu la cadence, je pardonne.

6ème – 6. Felipe Massa : Tiens, Felipe Massa remue encore et s’est rappelé qu’il pouvait piloter vite et longtemps. Une course très solide, de l’excellent travail et il ne faut pas se leurrer, il n’y avait rien de plus à tirer de la Ferrari 150 Italia. Mine de rien, le Brésilien vient de terminer devant Alonso deux fois en trois courses. C’est à noter pour plus tard.

7ème – 5. Fernando Alonso : On dirait décidément que l’habitude de se calquer sur la mauvaise Red Bull est tenace. Je déconne. Reste que le taurillon ne va pas être content, surtout si les soupçons d’utilisation illégale du DRS face à Schumacher s’avèrent exacts. Ca sent un peu l’énergie du désespoir, quand même. Mais c’est toujours pareil : l’essentiel du problème est d’ordre matériel. Et ça va souffler, chez Ferrari.

8ème – 7. Michael Schumacher : En forme, le septuple. Finir 8ème en partant 14ème, c’est très bien, surtout sans Red Bull RB7. Victime d’un (nouveau) souci de DRS en Q2, j’aurais bien voulu voir l’Allemand partir dans le peloton de tête. Car mine de rien, le vétéran a pris encore un énorme départ : cinq places de gagnées en deux kilomètres et dans les temps de Rosberg ensuite. Sauf lorsqu’il se débattait dans le peloton of course… C’est mieux, chez Mercedes, clairement. Reste plus qu’à faire fonctionner les systèmes embarqués, hein…

PS : Peut espérer gratter deux points de plus vu que la frénésie déployée par Alonso sur le bouton DRS. Comme Ferrari n’a pas été spécialement sympa à Monaco l’an dernier, se priver serait dommage, quoique fair-play.

9ème – 10. Vitaly Petrov : Tiens, Petrov était en mode Melbourne, ce week-end. Bonne course, qualifs qui auraient pu être excellentes sans un souci mécanique, mais j’ai la sensation que chez Renault, on est partis sans appuis ou presque, et que ce n’était pas forcément la bonne option sur la longueur d’une course. C’est ce que disent les chronos et les speed traps en tous les cas.

10ème – 16. Kamui Kobayashi : Trois courses, trois arrivées dans les points pour le petit Japonais qu’on savait rapide, incisif, mais aussi impulsif et parfois irrégulier. Bon, un nez ouvert à mi-course prouve bien que ça peut chauffer de temps en temps, mais c’est pour ça qu’on l’aime aussi. Encore quelques unes comme ça, et il sera mûr pour intégrer un top-team. Personne pour vendre des voitures ou des sodas en Asie, hum ?

11ème – 15. Paul Di Resta : Lui, il va falloir s’habituer à le voir flirter avec le top 10. Un peu plus discret que lors des deux premières courses, mais toujours là… Comme on a le sentiment aussi qu’il ne faut pas demander beaucoup plus à cette Force India version 2011, c’est tout bon encore une fois.

12ème – 9. Nick Heidfeld : Tiens, Heidfeld était en mode Melbourne, ce week-end. Même si sa mauvaise qualif n’est pas uniquement de son fait (l’arrêt de Petrov en Q2 l’a privé de dernière tentative), n’a pas paru en mesure de remonter comme un Schumacher ou un Webber. Une nouvelle fois, la V-max, c’est très bien, mais on ne peut pas doubler sans être plus rapide que les autres, ce n’est pas possible. Ce week-end, l’impression laissée est celle que Renault n’a pas exploité tout ce qu’il y avait dans la rapide R31.

13ème – 11. Rubens Barrichello : « Allô, Silvana, je ne comprends pas. Je vois écrit « 2011 » partout, et je suis persuadé d’être en 2008. Jenson dit qu’il est vénézuélien, et ma voiture est décorée comme celle d’Ayrton en 1994. Chérie, je crois que je vais arrêter, je deviens fou. »

14ème – 18. Sébastien Buemi : Formidablement bien qualifié, Buemi (comme Alguersuari) a prouvé en course qu’il devait beaucoup à Petrov sur l’action. Plutôt anonyme sur 300km. En fait, les deux STR paraissent si occupées par leur duel interne qu’elles oublient totalement les autres concurrents. C’est un peu emmerdant, comme situation.

15ème – 14. Adrian Sutil : Victime de Perez (voir plus loin). S’est illustré en se faisant une nouvelle fois taper par Di Resta en qualifs et en rendant dingue Vettel en fin de course en lui collant au train. Un Vettel qui ne semblait pas du tout tranquille à l’idée de l’avoir dans son diffuseur pour la fin de course.

16ème – 20. Heikki Kovalainen : Toujours devant Trulli, toujours à l’arrivée, toujours bon, toujours en dehors des points. Pourvu que ça finisse par sourire…

17ème – 17. Sergio Perez : Première panne de casque de la saison pour le Mexicain, qui a juste oublié que le Turn 1 se refermait. En a profité pour emmener Sutil avec lui, probablement pour le plaisir.

18ème – 12. Pastor Maldonado : Raisonnablement performant sur un tour, Maldonado ne montre rien en course. Rien de rien, si ce n’est de l’inconstance et de la maladresse. Quoique pourrir le podium de Rosberg en seulement 200 mètres, c’est une perf, en soi.

19ème – 21. Jarno Trulli : Pas vu du tout, ce qui n’est pas forcément bon signe vu où il termine.

20ème – 25. Jérôme D’Ambrosio : Progresse ! Plus rapide que Glöck ce week-end, le Belge mérite qu’on s’attarde sur son cas. Ce que je ferais davantage dès la Turquie, c’est promis.

21ème – 24. Timo Glöck : Manifestement, Timo a pris un coup au moral en voyant que la Virgin n’avait pas progressé à l’intersaison (au contraire), au point de ne plus ne se mettre en évidence. Sauf que D’Ambrosio n’est pas un manche, et pourrait le lui faire payer s’il ne faisait pas mieux à l’avenir.

22ème – 22 Tonio Liuzzi : Il y a du mieux chez HRT, toujours lent, mais plus ridicule. Sauf circonstances particulières, les 107% ne devraient qu’être qu’une formalité à l’avenir et en soi, c’est une performance vu le peu de roulage de la bête. Liuzzi ? Sûr, le Kova de chez HRT. Prochaine cible, Virgin. Réaliste.

23ème – 23. Narain Karthikeyan : Si HRT se rapproche du reste du peloton, Karthi se rapproche de Liuzzi et du niveau requis. Je ne serais pas surpris que HRT finisse la saison devant Virgin. Question de dynamique. Et de professionnalisme, aussi.

DNF – 19. Jaime Alguersuari : Opportuniste et superbement qualifié, ma grande gueule préférée a tout perdu quand son stand a mal serré sa roue arrière droite. Dommage, très dommage et pas de son fait. Sous son casque, Buemi a bien dû rigoler.

Prix Eau Rouge : Au nouveau règlement. Je pense toujours que sur le principe, KERS et DRS sont des supercheries. Mais le fait est qu’on entend plus les pilotes dire que les courses sont mortes dès la fin des qualifs. C’est une question d’état d’esprit, et parvenir à le changer, c’est vraiment difficile. Donc pour une fois, bravo à la FIA, même si ça fait bizarre d’écrire ça.

Casque à boulons Eau Rouge : Il est conjoint. A Pastor Maldonado, qui n’a stupidement pas respecté les drapeaux bleus en sortant des stands, s’immiscant du même coup dans la lutte Rosberg/Hamilton. La Mercedes se fera passer au freinage suivant. A Adrian Sutil qui s’est dédoublé sans raison de Sebastian Vettel. Etant largué à deux tours, il n’avait rien à gagner, à part risquer de percuter un leader qui ne peut forcément pas s’attendre à autant de bêtise. A croire qu’être plus lent que son équipier rend idiot.

Publicités

30 réflexions sur “03. Chine : casque par casque

  1. Lu et approuve 😉
    Petit bémol sur Vettel : Nous avons vu un Vettel en mode 2 arrêts donc sa course n’était pas la même que celle qu’il aurait livre en mode 3 arrêts. Je pense que le pari de RBR était que même en 3 arrêts les pneus feraient défaut aux Mclaren qui les boufferaient en essayant de revenir en tête. Pari perdu !
    Ah oui : Pole !

  2. Hey ! 🙂

    J’ai une autre théorie pour la RBR de Vettel, laisse moi quelques jours pour la fourbir. Je n’ai pas forcément les éléments techniques pour en être certain (et on ne les aura jamais, faut être réaliste), mais… ton avis sera le bienvenu.

  3. Emesset, je ne sais pas comment tu peux en arriver à tirer de telles conclusions sur les pilotes au terme de cette course. Pour moi, il y avait deux courses dans la course: une pour des gens en 2 arrêts et l’autre pour des gens en 3 arrêts.
    Comment s’étonner dès lors de voir les pneus frais l’emporter ?
    Si on voulait vraiment tirer une grande conclusion de cette arrivée, on se doit de dire que Vettel est un ton, que dis-je, une octave entière au dessus des pilotes McLaren ayant été capable de rester dans le trio de tête avec des pneus à l’agonie. Aucun doute qu’en trois arrêts il finissait 20 secondes devant les deux grises.
    Mais si on préfère se laisser poudrer les yeux…pourquoi pas ?

    Le pire c’est que tu mords dans le piège FIA en décernant ton prix Eau Rouge à un règlement qui détruit l’esprit même de la compétition. Alors là ça me dépasses.
    Tu t’es fait avoir mon pauvre Emesset, ce que tu as vu aujourd’hui c’est comme une représentation de cirque avec des clowns qui font semblant de tomber et de se faire mal et avec des lions « féroces » qui font semblant qu’il vont manger le dompteur.
    Plus rien n’est vrai dans ces GP, les gommes sont conçues pour s’user très vite, cela génère des inégalités énormes selon la stratégie choisie, laquelle actuellement est encore incertaine pour beaucoup. De plus Pirelli va sans doute varier la composition chimique des pneus afin de désorienter encore un peu plus pilotes et spectateurs.
    Bientôt, on passera plus de temps à changer de pneus qu’à courir.
    Et toi, tu applaudis ?
    Ya un bug.

    Laurier énorme pour Webber et mention à Jérôme(rien à voir avec la nationalité)

    Epines fort piquantes à Heidfeld, minable de bout en bout. Mention aux règlements 2011.

    Quand on connait la F1 2011, on aime les simulateurs.

  4. Tout à fait d’accord avec toi Dayrton.

    Il y avait deux courses : 2 et 3 arrêts. Ceux qui avaient raison et qui ont fait le bon choix, et ceux qui se sont trompés de stratégie. Une bonne stratégie est une preuve de bonne anticipation et d’intelligence.

    Et je n’ai aucun problème avec la stratégie tant qu’elle n’est pas le seul critère départiteur. Pour moi, elle fait même partie intégrante de ce sport à une seule condition : qu’elle ne nuise ni au spectacle, ni à la compétition. En clair, qu’on ne se repose pas uniquement sur elle et les arrêts pour gagner des positions. Et sur ce que j’ai vu, c’était le cas dimanche. Il y a eu des dépassements, des choix, des bagarres, de belles actions, des erreurs.

    En plus d’avoir une bonne stratégie, Hamilton et McLaren ont fait le boulot en piste. Qu’une équipe gagne parce qu’elle s’est montrée assez intelligente pour compenser un handicap de performance, je trouve ça très bien. Ca permet à la compétition de rester ouverte malgré le fait que Red Bull dispose d’un avantage énorme sous la pédale.

    Tu verras qu’à Barcelone, ce sera doublé Red Bull, avec une sacrée branlée à la clé en vitesse pure. Ce sera surement pire à Monaco et en Hongrie.

  5. @ Dayrton,
    Je comprends aisément que cette course puisse te rendre malade. Il faut savoir perdre avec panache ! Hamilton a fait une très belle course, Webber aussi. Qu’est-ce qui empêchait le génie teuton et le meilleur pilote du monde (enfin en 2005) de faire 3 stops ?

  6. Savoir perdre ? Mais…je n’ai rien perdu moi.
    Pas plus d’ailleurs que tu n’as gagné quelque chose.
    On est tous dupés dans cette F1.
    Tu appelles ça une belle course ?
    Alors c’est que tu te laisses abuser.
    C’est tout.
    C’est pas ça une course. Une course, on part tous dans les mêmes conditions et on fini dans les mêmes conditions.
    Si ce critère n’est pas respecté, la course est faussée.
    Ce qui est le cas avec ces stupides règlements.
    D’ailleurs, tu sais parfaitement que si tout le monde avait été en trois arrêts, Vettel gagnait haut la main.
    Donc Hamilton gagne en profitant d’un avantage que les autres n’avaient pas.
    Comme d’habitude, toutes ses victoires sont comme ça, je n’en ai pas encore vue une seule où il gagne avec un matériel inférieur ou en étant désavantagé.
    Mais bon, on me dit que c’est un génie, je prends patience, peut-être qu’un jour il le confirmera. En attendant on a vu qu’à pneus égaux, il ne peut pas dépasser Rosberg qui sort des stands…

    Emesset: « En clair, qu’on ne se repose pas uniquement sur elle et les arrêts pour gagner des positions. »

    Mais voyons, à part la stratégie aujourd’hui et surtout, l’incertitude des team concernant la longévité des pneus, il n’y a rien eu à voir dans ce GP ! Ah si ! Des faux dépassements générés par des avantages passagers interdits au pilote poursuivi !!!
    Franchement…
    Faut ouvrir les yeux là, parce que sinon demain ils vont nous imposer « La F1 des fans » de Jacques Martin et les commissaires brandiront le panneau « 10 » pour notez les pilotes. Ca m’étonne déjà que personne n’a encore suggéré d’introduire la notion de cotation par un jury d’expert.
    Au secours !

  7. Je viens d’écrire a peu près la même chose sur BdP et je dois avouer que je suis entièrement d’accord avec Dayrton, et le classement final n’a rien a voir avec ca ! Le spectacle était fantastique mais quelle est la signification de cette course ? J’en ai deja plein le *** de ces pneus ! On devait plus avoir d’arrêt pour limiter les effets de la strategie, et des qualifs a vide pour avoir de vraies performances ca n’aura duré qu’un an… On s’arrête a cause des pneus et on se bride en qualif a cause des pneus… Fait chier !

  8. @ Dayrton & Ago,
    En gros, une belle course est gagnée par Alonso, sinon c’est de la merde, ou les pneus, ou la FIA… Vous êtes éclatants d’objectivité les gars. Sur ce, je vous laisse, j’ai passé une bonne journée et compte bien passer une bonne soirée également. A dans 3 semaines…

  9. Sonic tu peux écrire ce que tu veux ca ne le rend pas vrai pour autant. Je te dis que ce sentiment n’a rien a voir avec le résultat. J’ai passe l’age de raconter des craques, si tu ne veux pas entendre n’entends pas ! Une victoire d’Alonso m’aurait evidemment fait plaisir mais ne changerait pas mon avis sur la course… et ma plus grande peur c’est que ca continue comme ca….

  10. Ces dernières années Sonic, Alonso ne dispose pas vraiment de la meilleure voiture du plateau, ne dispose pas d’un avantage pneu énorme(cf époque Michelin/Bridgestone) et de plus(ou de moins ça serait plus exact) les stratèges actuels de Ferrari ne semblent pas avoir de grandes similitudes avec le duo Todt/Brawn des années Schumacher.
    De ce fait, c’est clair que voir Alonso se démener comme un diable pour tenter de grappiller une position ou réussir comme l’an dernier à remporter des courses, ça a quand même une autre gueule que de voir un opportuniste profiter de son avantage pneumatique, tu ne crois pas, toi qui sais si bien rester objectif ?
    A moins peut-être que ça ne soit l’inverse que tu voulais dire ? Quand Hamilton gagne c’est forcément toujours beau ? Faudra me dire sur quel critère tu te bases pour dire ça…

    Mais bon, je ne veux pas gâcher ton plaisir, savoure ce moment de bonheur artificiel autant qu’éphémère.

    🙂

  11. Salut M7,

    Le seul truc avec lequel je ne suis pas d’accord avec toi, c’est d’accorder un satisfecit à la FIA pour les nouveautés du règlement..
    L’AAM est tout sauf un truc intelligent: des dépassements totalement inintéressants et très frustrants pour la victime de la persienne. L’incident survenu à Alonso est significatif: soit c’est le pilote qui le déclenche à tort (je ne vois pas l’intérêt à cet endroit), soit cette saleté se déclenche toute seule et ça, c’est inadmissible. L’explication donnée (bug électronique) par la FIA est totalement loufoque..
    Quant aux pneus, tout va dépendre de la compétence de Pirelli (c’est pas gagné) à faire des pneus consistants : curieux la différence entre Hamilton et Button sur la même tactique à 3 arrêts, ça fait vraiment loterie, ce n’est pas de la F1.
    Par contre, il y a toujours eu (depuis la mode des arrêts au stand) LA tactique qui peut gagner et les autres qui ne mènent à rien, ça fait partie de la discipline.
    Il est clair qu’avec la même tactique à 3 arrêts, Vettel se serait envolé en tête.. Mais il a foiré son départ (ce n’est pas le seul)..
    En fin de compte, très belle course d’Hamilton qui ne gagne pas sur casse mécanique d’un adversaire mais il y a du taf pour rattraper Red Bull, ce dont on pouvait se douter (la course de Webber est emblématique de cela).

  12. Je ne suis pas totalement d’accord avec vous, mais vos arguments se tiennent, c’est clair. Sur le principe, on n’est d’accord, ce sont des artifices que je ne cautionne pas plus que vous.

    Mais si on se fie au résultat, il y a des points positifs indéniables. Les pilotes osent, y compris à des endroits ou le DRS ne joue pas. Mon sentiment est qu’il y a une sorte d’effet placebo, qui permet à ce petit monde de se lâcher davantage.

    Puis si on pousse le raisonnement sur le plan des artifices et du règlement, le déventage est aussi artificiel car induit par un réglement aéro excesssif, qu’on ne retrouve par exemple pas en kart. Le DRS vient compenser un peu la chose en permettant de compenser la perte d’adhérence en courbe pour celui qui suit l’autre. On peut voir la chose comme ça aussi car Renault l’a prouvé, la règle de base est la même : pour doubler, DRS ou non, il faut rouler plus vite.

    Mon gros bémol à moi, qui rejoint un peu ce que dit luciferrari, c’est que si le dispositif se déclenche parce que l’idée lui vient dans Lesmo ou la Parabolica, ça peut faire mal aux dents…

  13. Comme je l’ai écrit ailleurs je veux que le DRS nous apporte plein, plein de morts pilotes, commissaires de piste et spectateurs, à Monaco par exemple!
    Puisque la FIA veut détruire une des rares projets que J.M.Balestre avait correctement appréhendé : la sécurité en F1.

    Confier aux puces électroniques la responsabilité d’altérer le comportement d’un amas de 750kgs lancé à ~300kmh et octroyer à Pirennemi la mission possible d’avoir des pneus qui ne tiennent qu’un tour de piste (une fois sur ?)…! faut être en plein délire, faites ça sur rfactor!

    Alors fusillons, guillotinons les ingénieurs fous des écuries et de la FIA!
    Supprimons les ordinateurs du muret et des garages
    ne gardons que ceux qui s’occupent du chronométrage (quand même), supprimons les passes des ingénieurs autres que l’ingénieur de chaque pilote! En plus, ça fera faire des économies aux écuries.
    Le CDM n’est plus pilotes/constructeurs mais le CDM des ingénieurs folamour.

  14. Ce doit être le même genre d’ingénieurs qui n’avaient pas jugé utiles d’annuler l’envoi de sept astronautes dans l’espace pour les voir exploser 3 minutes plus tard en technicolor! c’était tellement bô, ce rouge sang sur fond d’azur…

  15. C’est ça un ingé : tu lui dis de pondre un truc, il le pond. C’est pas sûr que ça marche mais c’est pondu.
    C’est là qu’on voit quand même la supériorité de la poule sur l’ingé : pas besoin de lui dire de pondre, ça le fait en automatique, et la chose pondue fonctionne 99,99% du temps.

  16. c’est toute la différence entre ingés et Einstein… Lui il a pensé à ce qu’il adviendrait des effets de la bombe atomique avant de non seulement refuser de s’associer à son développement mais en plus de demander l’abolition des rechherches sur ce sujet.

  17. Jjpm, tu m’es très sympathique (tu feras un poutou à Pandora de ma part..) mais tu vas quand même pas me comparer une pelle à tarte de F1 avec une bombe atomique..!?
    Si ? Euh.. Remarque, ça mérite de s’arrêter un poil dessus..

  18. « ne gardons que ceux qui s’occupent du chronométrage (quand même) »

    Non !
    Surtout pas !
    Des qualifs sans chronomètreurs perso c’est infiniment mieux !
    Seuls les dirigeant doivent connaître les temps !
    Comme ça les pilotes foncent sans se poser de questions inutile et on fait le tri après.
    😆

    J’ai eu la « chance » de connaître cette belle époque où les amateurs peu fortunés n’avaient même pas les moyens d’avoir un pote avec une montre et une ardoise sur le bord de la piste, comparé à aujourd’hui ça semblerait s’être passé sur une autre planète…
    (j’ai raconté ça chez moi l’an dernier, mais c’est long: http://simus-paradise.forumactif.com/t330-les-archives-de-guy-thonus#10461 )

    Bien d’accord JJPM, c’est follement dangereux. Pas besoin de prier, ça finira par foirer(Loi de Murphy) ce n’est qu’une question de temps.
    Quant à Eistein, il dirait sans doute que ce serait préférable de faire son tour de qualif en altitude vu que le temps y passe plus vite qu’au niveau du sol.
    Mais chuuut, ne mettons pas de mauvaises idées dans la tête des ingénieurs, ils seraient capable de nous sortir des F1 sur échasses !
    😆

  19. Tu sais combien je t’aime M7 et combien je respecte tes avis sur la F1 ou sur le foot mais franchement là tu me déçois.

    Le DRS/KERS, c’est la mort de la course auto. Ce GP a effectivement été riche en dépassement, autant que peut l’être une course de Mario Kart. Rappelle toi dans ta lointaine jeunesse, sur SNES, quand tu étais dans les derniers et que tu ramassais le bonus de l’éclair, et que les autres devenaient tout petits… Le DRS c’est ça.
    La F1 fait aujourd’hui des rustines sur un réglement moisi. Pourquoi ne pas faire une aéro plus simple, plus pure…

    Parce que si vraiment la F1 veut du spectacle, je propose à Bernie, avant chaque course, de tirer les couples pilote/voiture à la loterie pour encore plus de suspense.
    J’ai l’impression de regarder du catch.

  20. Retournons à la boite manuelle, supprimons radio, KERS, DRS. Limitons l’aéro-dynamique! Et revenons au règlement 1990 par exemple.

    Et puis organisons un long voyage (aux frais de la CVC, bien sûr)pour Bernie, Tilke, Whiting, les commissaires, les ingénieurs! Allez hop tous en partance pour la Lune afin d(y organiser le 1er GP extra terrestre en 2070 (je devrais bien être clamsé cette année là)

  21. Ah oui oki.
    Moi non plus, j’ai vu Sepang en différé et sans les datas c’était presque une corvée. Au point que je me demande même comment j’ai pu passer des centaines d’heures à regarder ça avant internet…

  22. @bozoo : tu es un avis différent du mien, tu n’es pas le seul (si tu as lu les autres avis, tu as du voir que le tien rejoint celui de presque tous les autres) et il n’y a aucun souci, et toi non, tu ne me déçois pas. 🙂

    On va voir la suite de la saison. Peut-être que je changerai d’avis (après tout, il n’y a que les imbéciles…), peut-être que ce sera vous. Après, tant que c’est argumenté, bah très bien. On est là pour discuter et on verra si ce règlement aboutit à des aberrations ou non.

    Comme je l’ai dit, mon seul souci avec le DRS, c’est au niveau la sécurité. Si le machin se déclenche dans un virage rapide…

  23. Si je peux me permettre… On n’a qu’une chance que ca finisse mieux que ca n’a commencé: Que les teams comprennent enfin les pneus. Je veux bien accepter tous les artifices mais je ne peux pas accepter que les stratégies se jouent a la loterie. Car ce que dit McLaren (et les autres aussi) en ce moment c’est que la stratégie s’impose pendant la course. Chez moi on appelle cela de la tactique, pas de la stratégie 😉

  24. Je me demande bien qui est l’imbécile qui, aux origines, a lancé pour la première fois cette phrase imbécile disant que seuls les imbéciles ne changeaient pas d’avis. Sans doute un de ces indécis notoires qui changent d’avis comme on change de chemise, ce qui n’est pas mieux, faut bien le dire.
    Car enfin, à moins d’être une gonzesse, quand on a un avis c’est parce qu’on l’a pesé avant et qu’on a analysé toutes les données. Dès lors, à moins de faits nouveaux jusqu’alors inconnus, iln’y a aucune raisons d’en changer.

    Et ici dans ce cas précis, je ne vois pas ce qui pourrait me faire changer d’avis: en plus d’être potentiellement très dangereux, ce système est honteusement partial puisqu’on ne peut l’utiliser qu’à certaines conditions et qu’en plus, le défendeur ne peut l’utiliser en aucun cas !
    Non mais est-ce que vous vous rendez compte de ce que ça veut dire ?
    C’est comme si sous le coup d’être dépassé, votre moteur serait automatiquement bridé à 12 000 tours/minutes jusqu’à ce que le gars derrière vous soit passé devant !
    Vous ne comprenez pas à quel point cet artifice détruit l’idée même du mot « COURSE » ??

    Si on est un racer dans l’âme, on ne PEUT PAS tolérer ça ! D’ailleurs, le simple fait que ces « pilotes » l’utilisent sans même songer à s’en plaindre les fait passer pour des clowns auxquels on peut désormais faire faire tout ce qu’on veut.

    Ce n’est pas sérieux franchement. Mais je suppose qu’il fallait s’y attendre d!s lors qu’on place à la tête d’une fédération un ancien team manager…

  25. « dès lors » pas « d!s lors ».

    Addedum

    Sans même dire que pour le spectateur, un dépassement ne signifie désormais plus RIEN.
    Avant cette idiotie, quand un pilote passait devant on savait que c’était grâce à ses seuls talents et audace.
    Désormais, on ne saura pas dire si c’est grâce au KERS ou grâce à cet aileron-loterie.
    Par contre il se trouvera toujours des neuneus pour s’extasier sur un dépassement sans comprendre que ça ne veut plus rien dire du tout.

    La F1 ne va pas droit dans le mur, elle EST dans le mur.

  26. Montréal a démontré qe la connerie n’a pas de limite!
    en créant une double zone DRS, ils ont maintenant instauré la double peine ! car non seulement le pilote qui va être doublé ne peut rien faire pour se défendre mais en plus on permet maintenant à celui qui a doublé de pouvoir mettre jusqu’a une seconde entre lui et le pilote dépassé avant que ce dernier ne soit autorisé à essayé de revenir ! C’est n’importe quoi ! faut les emprisonner ces abrutis, ils nous foutent tout en l’air!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s